6 Octobre 2014

Une coopération exemplaire : témoignages

Isabelle Fratter

Isabelle Fratter, chef de projet ASM / Swarm au CNES
"Le niveau d'implication du CNES varie selon les projets mais il fut très significatif sur Swarm. Les deux partenaires, CEA-Leti et IPGP, ont vraiment travaillé en toute transparence, chacun livrant le meilleur de son savoir-faire.
Nous avons ainsi pu bâtir une coopération exemplaire qui portera bientôt ses fruits, alors que le défi technologique était très grand au départ."
© CNES/PASCAUD Olivier, 2012

Jean-Michel Léger

Jean-Michel Léger, chef de projet ASM / Swarm au CEA-Leti
"Cette coopération s'est déroulée dans un très bon esprit. J'ai le sentiment que chacun des partenaires a beaucoup donné, mais aussi beaucoup appris.
Nous avions le savoir-faire sur l'instrument et sa conception, le CNES nous a apporté son expertise et fortement soutenus pour transformer et fiabiliser les magnétomètres dans l'environnement spatial.
L'ASM sera l'instrument de référence des trois satellites formant la mission, et jouera un rôle crucial dans leurs performances."
© CNES/CHETRIT Jacob, 2012

Gauthier Hulot

Gauthier Hulot, Directeur de recherche au CNRS, responsable de l'équipe de géomagnétisme à l'IPGP, responsable scientifique du magnétomètre ASM
"J'ai beaucoup apprécié l'interaction avec le CNES, qui a très bien géré le projet Swarm. Ce type de coopération internationale étendue n'est jamais simple : il faut savoir faire preuve à la fois de diplomatie et de rigueur, afin de bien définir les responsabilités de chacun.
Le partenariat entre le CNES et l'IPGP ne date pas d'hier. Forts de l'expérience de Swarm, nous espérons que le CNES continuera à jouer un rôle prééminent dans les programmes européens d'observation de la Terre, lesquels répondent aux attentes d'une large communauté scientifique."
© CNES/PASCAUD Olivier, 2012

Mioara Mandea

Mioara Mandea, Expert thématique Terre Solide au CNES
"Le CNES continuera à être fortement impliqué dans la mission Swarm, pendant la phase d'exploitation. Un suivi en vol des technologies nouvelles mises en œuvre par le CEA-Leti apportera des informations cruciales sur le comportement dans la durée de ces nouveaux capteurs.
De plus, le comité scientifique du CNES en observation de la Terre, le TOSCA, apportera son soutien à la communauté scientifique française."
© DR