Swarm

Depuis 2013, une constellation de 3 satellites européens explorent les sources du champ magnétique terrestre, réalisant l'étude la plus détaillée jamais entreprise dans ce domaine.

Véritable bouclier protecteur, le champ magnétique terrestre empêche la partie dangereuse du rayonnement solaire d’atteindre la surface de notre planète. Sans cette armure, pas de vie. L’activité du noyau de la Terre est à l’origine d’une grande partie de ce champ magnétique, mais d’autres sources – comme par exemple la croûte terrestre, l'ionosphère, la magnétosphère et même la circulation océanique – y contribuent  aussi. Le problème des scientifiques est de distinguer ces différentes sources. C’est là tout l’objectif de la mission Swarm (« essaim » en anglais), une mission du programme ''Earth Explorers'' de l'agence spatiale européenne.

En 2013, 3 satellites ont été placés sur des orbites différentes à très basse altitude (530 km au maximum) afin de pouvoir isoler plus facilement les sources du champ magnétique terrestre. Ces « boussoles spatiales » sont en effet équipés d'instruments d'une extrême précision parmi lesquels le magnétomètre scalaire absolu. Développé par le CNES avec ses partenaires (CEA et IPGP), cet instrument révolutionnaire mesure à la fois l'intensité du champ magnétique et sa direction. Un instrument « 2 en 1 » : une première mondiale ! Présent à bord des satellites SWARM à titre expérimental, cet instrument pourrait être un jour miniaturisé et embarqué à bord de sondes spatiales afin de mesurer le champ magnétique d'autres planètes du système solaire.